- Accueil -

 

 

 

Articles et comptes-rendus

Code vestimentaire

Les membres du conseil

Représentant des joueurs

Sondages

Professionnels

Nos disparus

 

 

 

 

 

 

 

Un championnat provincial 2004
à la hauteur de ses organisateurs


Les joueurs de billard Québécois attendaient certainement depuis très longtemps un championnat provincial comme celui-là. Mais l’attente en valut le coup! Quelle fin de semaine réussie nous avons eue! Grâce à des organisateurs hors pair et à une équipe de directeurs de tournoi exceptionnelle, il va sans dire que ce fut là certainement l’un des plus beaux rendez-vous de billard que le Québec avait connu depuis fort longtemps. Plus de 260 joueurs et joueuses réunis dans 7 classes différentes ont joué pour près de 26000 $ en bourse. Avant d’aborder les détails croustillants de ce championnat, profitons tout d’abord de l’occasion pour remercier ceux qui ont rendu possible cet événement.

Cette réussite nous la devons en grande partie à Tony Retsinas, propriétaire du Skratch Brossard où avait lieu le tournoi, qui accepta de prêter son salon de billard pendant 3 jours aux joueurs de la province et qui, de plus, contribua aux bourses des différentes classes de joueurs en ajoutant de considérables montants.

Mais ce n’est là qu’un début. Que dire de l’organisation du tournoi, sinon que ce fut tout simplement parfait. En arrivant samedi matin, on aurait cru être sur les lieux d’un événement hautement technologique organisé par une armée de promoteurs chevronnés. En effet, on pouvait voir les directeurs de tournoi tous affairés devant leur ordinateur portatif à régler les derniers détails. Tout ça avait l’air plus professionnel que ce qu’on peut voir dans les grands tournois internationaux. Nous étions tous très impressionnés. Alors qu’une organisation de cette envergure aurait pu tourner au désastre, au contraire nos organisateurs ont su voir à tous les détails pour faire en sorte que ce tournoi se déroule à merveille. Cette réussite, nous la devons plus particulièrement à Éric Gaudreault, Étienne Briand et Vincent Lecouffe, les grands manitous de la Fédération Québécoise des Sports de Billard ainsi qu’à leurs acolytes et directeurs de tournois, Luc Paquette, Jean-Jacques Ledoux, Gilles David, Françis Farley, Youssef Kabbani, Martin Fillion, Martin Lalonde et Patrick Adam, sans oublier l’incomparable Lise Turbide (et ses excellents massages!).

Pour ce qui est du tournoi lui-même, il a donné lieu à bien des surprises ainsi qu’à des moments forts en émotions (il ne faut pas oublier que l’unique Jeff Blais était du tournoi!), mais surtout, il a permis à plusieurs joueurs de s’illustrer sur la grande scène du billard québécois. Dans la catégorie B, la finale côté gagnant fut remportée par Marc Masou au profit de Patrick Au-Yeung du Skratch Brossard, mais celui-ci devait par la suite perdre en grande finale contre le grand Simon St-Gelais qui imposa rapidement son jeu. Dans la catégorie A, ce fut au tour de l’un des directeurs du tournoi, Martin Fillion de se mesurer à Ying Yang du Skratch de Pierrefonds dans une finale côté gagnant qui vit Yang l’emporter sur Fillion. Yang répéta ensuite son exploit dans une finale âprement disputée avec le talentueux Éric Lacas qui se vit d’ailleurs promu dans la classe AA à la suite du tournoi. Dans la catégorie AA, nous avons pratiquement été témoin d’un miracle alors que Sylvain Tétreault, après avoir perdu son premier match, revint du côté perdant pour affronter le vainqueur de Florian Desrochers et Luc Richard. En grande finale, Tétreault s’est accroché à Desrochers du mieux qu’il le put, mais à bout de souffle il laissa Desrochers s’envoler avec la victoire. Dans la catégorie féminin, alors qu’on s’attendait à une victoire sans trop de surprise et de difficulté de la part de la championne canadienne en titre, Myriam Lafranchise, c’est une joueuse du Skratch Lasalle, Tammy Rubin, qui vint brouiller les cartes, en défaisant la championne canadienne en finale côté gagnant. Mais Myriam n’avait pas dit son dernier mot et revint en grande finale pour défaire cette fois-ci assez aisément Mademoiselle Rubin. Une autre surprise attendait la surprenante Tammy Rubin, mais nous y reviendrons plus tard. C’est certainement dans la catégorie AAA que nous avons pu assister à une des plus belles remontée du tournoi ainsi qu’à du billard des plus inspirant. En effet, un des principaux organisateurs du tournoi, Étienne Briand, réussit à se hisser en finale côté gagnant contre David Deschênes où il subit malheureusement la défaite. Alors qu’on le croyait à bout de souffle, Étienne parvint tout de même à se hisser en grande finale où il allait rencontrer un destin presque magique. La finale débuta difficilement pour Étienne alors que David Deschênes semblait vouloir poursuivre là où il s’était arrêté, prenant rapidement les devants 7-0 dans une course à 13. C’est avec un brin d’humour mais surtout de découragement qu’Étienne remporta sa première victoire, mais c’est pourtant à partir de ce moment qu’il allait retrouver un nouvel élan qui allait lui permettre une remontée des plus spectaculaires. Étienne remonta le match à 7-6 pour voir encore David s’échapper avec une avance de 9-6, mais il ne lui en fallait pas plus, lui qui trouva la force de revenir en avance dans le match 10-9. Les dernières parties furent toutes ardemment disputées jusqu’à ce qui semblait être la dernière partie alors qu’Étienne pouvait clore le match avec une combinaison sur la 9. Mais Étienne manqua la combinaison et permis à David d’égaler le match à 12-12. La dernière partie fut de toute beauté alors qu’Étienne vida une table très difficile pour se laisser une 9 difficile qu’il fit avec beaucoup d’autorité pour remporter la grande finale AAA. Ce fut une performance vraiment inspirante.

Dans la catégorie Semi-pro, le colosse Serge Demers, dès son arrivée, semblait être en mission : celle de rapporter le trophée du meilleur semi-pro à la salle de billard Orchidée de Lévi. En effet, Serge n’eut pas trop de difficulté à se défaire de ses adversaires pour se hisser en finale contre Martin Lalonde, qui lui-même avait bien roulé sa bosse de l’autre côté du tableau. Mais la finale fut sans équivoque alors que Serge se détacha rapidement de Martin en début de match pour l’emporter par la marque de 13 à 4. Certainement un joueur à surveiller dans les année à venir ce Serge Demers.

C’est certainement dans la catégorie Professionnel qu’on put assister aux plus grandes surprises de ce tournoi. Parmi les favoris, Danny Hewitt, Alain Martel, Francis Crevier, Luc Salvas, seul ce dernier parvint à se hisser sur le podium. Mentionnons qu’à l’origine des ces surprises un nom revient, celui de Gaétan Rivard. Le joueur semi-pro de Brossard se permit en effet d’éliminer dans un seul et même tournoi, les Hewitt, Martel, Rousseau et Crevier. Par contre, il se heurta à un Rodney Cuillerier en pleine possession de ses moyens qui le relégua à la quatrième position. Mais quelle performance de sa part! Par la suite, Rodney se heurta lui-même à un Patrick Adam lui-même au sommet de son art alors qu’il avait lui-même expédié Alain Martel du côté perdant. Mais c’est à un Luc Salvas apparemment dans une forme exceptionnelle que Patrick Adam se heurta en perdant la finale côté gagnant par la marque de 11-4. Salvas survola en effet sa portion du tableau en balayant facilement ses adversaires par des victoires décisives et expéditives avant de se hisser en grande finale encore une fois contre Patrick Adam. Cette fois-ci Patrick ne semblait pas vouloir laisser Luc s’échapper avec la victoire et on le croyait en bonne position alors qu’il menait le match par la marque de 9-4. Mais la magie de Salvas prit soudainement le dessus et c’est avec une impuissance frustrante que Patrick fut forcé de voir Luc remonter la pente avec des coups plus spectaculaires les uns que les autres, couronnés par deux 9 sur la casse, plus particulièrement celle qui allait concéder la victoire à Salvas par la marque de 13 à 9. Du billard spectaculaire que les spectateurs ont su grandement apprécier.

Ce magnifique tournoi couronna également le gagnant (ou plutôt la gagnante) d’une magnifique queue de billard Layani d’une valeur de 1750 $. Qui d’autre, pour gagner cette queue de billard que la surprenante Tammy Rubin qui, de son propre aveu, avait bien besoin d’un instrument de travail plus adéquat. Voilà donc les grandes lignes de ce championnat provincial 2004, déjà derrière nous à alimenter nos meilleurs souvenirs de billard. La fédération a d’ailleurs déjà fait languir tous les amateurs de billard Québécois en promettant une autre édition du championnat à pareille date l’année prochaine. C’est un rendez-vous que les amateurs de billard ne voudront absolument plus manquer.

 
Thierry Layani
14 octobre 2004


 
Classe B

De gauche à droite

FINALISTE
Marc Masou
Bourse:700 $

GAGNANT
Simon St-Gelais
Bourse:1000 $

TROISIÈME
Patrick Au-Yeung
Bourse:450 $

Classe A

De gauche à droite

FINALISTE
Éric Lacas
Bourse:800 $

GAGNANT
Ying Yang
Bourse:1100 $

TROISIÈME
Martin Fillion
Bourse:600 $

Classe AA

De gauche à droite

TROISIÈME
Luc Richard
Bourse:500 $

GAGNANT
Florian Desrochers
Bourse:1200 $

FINALISTE
Sylvain Tétrault
Bourse:800 $

Classe AAA

De gauche à droite

GAGNANT
Étienne Briand
Bourse:1300 $

TROISIÈME
Dany Normandin
Bourse:610 $

FINALISTE
David Deschênes
Bourse:900 $

Classe Semi-Pro

De gauche à droite

GAGNANT
Serge Demers
Bourse:1400 $

FINALISTE
Martin Lalonde
Bourse:1000 $

TROISIÈME
Éric Claude
Bourse:700 $

Classe Ouverte

De gauche à droite

GAGNANT
Luc Salvas
Bourse:1600 $

FINALISTE
Patrick Adam
Bourse:1200 $

TROISIÈME
Rodney Cuillerier
Bourse:800 $

Classe Féminin

De gauche à droite

TROISIÈME
Anick Cadorette
Bourse:200 $

GAGNANTE
Myriam Lafranchise
Bourse:500 $

FINALISTE
Tammy Rubin
Bourse:350 $